Ecolo

Nous avons rencontré Vincent Van Osta, responsable du Département Informatique d’Ecolo, le parti écologiste belge, en leur siège de Namur.
 

Le contexte

 
En 2014 Écolo était à la recherche d’une entreprise, de préférence Belge, qui pourrait les aider à faire une migration de Windows vers Linux Debian sur 125 postes utilisateurs. Lors de leurs recherches ils ont découvert OpenSides, qui était le seul à proposer ce service avec des logiciels 100 % Open Source.
M Van Osta nous raconte :  « On a été convaincu que  grâce à FusionDirectory et son intégration FAI, on pourrait d’une part simplifier la migration des postes utilisateurs de Windows à Linux Debian avec des installations automatisées par FAI, et d’autre part on pourrait améliorer notre infrastructure LDAP existante grâce au passage à un serveur LDAP plus standard: OpenLDAP. »
 

La problématique

 
M Van Osta nous explique que Ecolo a voulu  jouer un rôle de pionnier, démontrer qu’il est possible de fonctionner au quotidien avec une informatique libre et tous ses avantages sociétaux. 
Pour cela, il restait à franchir le pas de migrer les PC des utilisateurs.
« Ensuite », poursuit-il, « l’intégration entre différentes briques de l’infrastructure se gère comme sur un 
ActiveDirectory. Le remplacement des fonctions d’un ActiveDirectory par des logiciels libres nous intéressait. »
 
 

Le résultat

  • L’installation des postes utilisateurs est confiée au support qui n’a qu’un clic à faire pour demander le déploiement d’un ou plusieurs postes utilisateurs.
  • La durée d’installation d’un poste utilisateur est de moins de 15min, après cela il est prêt être utilisé
  •  À la différence des techniques de clonage de disques, cette méthode fonctionne sur un parc informatique hétérogène (hardware différent).
  • Les profils de déploiement permettent de faire à la fois de la standardisation et du spécifique.
FusionDirectory a permis l’achèvement de la migration postes utilisateurs vers Linux Debian, ce qui contribue au fait qu’Écolo soit en accord avec son éthique qui est de contribuer à une promotion du logiciel libre et du partage de la connaissance, une meilleure protection de la vie privée, et à la lutte contre le « big data » des GAFA. 
Propos recueilli par Paola PENATI